La question magique qui permet de trouver sa voie

Publié par Isabelle le

Trouver sa voie, ça veut dire quoi?

Quand on sait qu’on passe plus de 97 000 heures de notre vie à travailler… il y a de quoi avoir envie de faire un truc qui nous plait non?

Oui, mais quoi?

C’est là toute la question. Parce que la plupart du temps, quand on commence à se dire qu’on a envie de faire une activité dans laquelle on pourra enfin s’épanouir et prendre plaisir,… on a ce petite juge intérieur qui vient gentiment nous rappeler à l’ordre.

Pourtant, il y a une question, une seule, qui permet de se connecter à ce qu’on aimerait vraiment faire.

Mais avant de vous la poser, il est indispensable que vous ayez repéré ce petit juge intérieur auquel je fais allusion. Vous savez, cette petite voix qui vous dit régulièrement:

“ah non, mais ça c’est même pas envisageable, mon employeur acceptera jamais”

“non, mais je suis pas capable de faire un truc comme ça… pourtant j’aimerais mais bon”

“ouais c’est bien beau tout ça mais faut que je garde les pieds sur terre quand même”.

“et si je me plante?”

“et si je mets toute ma famille dans la mouise?”

J’imagine que ça vous parle non? Parce que moi aussi je l’ai ce petit juge intérieur… Je me suis beaucoup pris la tête avec lui quand j’ai pris la décision de plaquer ma vie professionnelle bien établie pour faire ce que j’avais envie de faire.

Et il m’arrive encore régulièrement de m’embrouiller avec lui d’ailleurs.

Parfois il est utile parce qu’il nous prévient avant de faire tout et n’importe quoi. C’est un garde fou, celui qui empêche qu’on se jette dans le vide sans réfléchir.

Mais la plupart du temps, il prend trop de place.

Ou plutôt, on le laisse prendre toute cette place parce qu’on manque de confiance en soi, parce qu’on a peur des conséquences de nos choix.

Alors on s’interdit de rêver. On essaie de trouver une solution qui soit un compromis (ne pas être trop mal dans son travail tout en s’assurant une sécurité financière par exemple).

Alors que trouver sa voie, ce n’est pas difficile en fait. Ce qui est difficile, c’est d’affronter nos peurs, et ce petit juge intérieur ne fait rien pour nous aider à les dépasser.

Il y a pourtant une phrase, une seule, qui peut vous permettre de vous connecter à ce que vous voulez vraiment.

Trouver sa voie grâce à une seule question

Pour que cette question résonne réellement et ait un impact pour vous, je vais vous demander d’abord de prendre conscience de ce petit juge intérieur. De toutes les phrases assassines qu’il a l’habitude de vous dire et que vous vous engagiez à lui demander de se taire.

C’est un exercice qui parait très simple (et qui l’est quand on le pratique régulièrement) mais qui demande une très grande authenticité personnelle, et un engagement véritable pour respecter les consignes.

C’est une question que vous vous êtes d’ailleurs déjà peut-être posée quand vous vous surprenez à rêver. Sauf que, jusqu’à présent, c’est resté à l’état de rêve parce que toutes les peurs,ou le manque de confiance en vous renforcent cette idée qu’il faudrait revenir à la “réalité”.

Mais pourquoi la réalité devrait être triste et ne pas procurer le bonheur de s’épanouir dans un métier qu’on aime?

L’un des moments les plus importants de votre vie

Le moment où vous allez vous poser cette question est probablement l’un des moments les plus importants de votre vie. Parce que si vous le faites vraiment, si vous faites taire ce petit juge intérieur et que vous répondez honnnêtement, vous allez vous découvrir ce que vous voulez faire rééllement.

Et parfois, ça peut aussi faire peur de se dire que c’est possible. La peur de réussir est une peur qui peut paraitre étonnante et pourtant… si vous saviez combien de personnes elle empêche d’avancer!

Assurez vous d’avoir au moins 30 minutes devant vous et de ne pas être dérangée.

La question à vous poser est celle-ci:

“Si tout était possible, si vous étiez certaine de ne pas échouer, certaine de réussir quels que soient les étapes, qu’est ce que vous feriez?”

L’idée est vraiment d’imaginer que vous êtes en présence d’un génie ou d’une bonne fée qui pourra réaliser ce que vous voulez.

La seule contrainte bien sur, est de rester dans quelque chose qui soit réaliste. Exemple: si vous êtes myope comme une taupe (comme moi) et que vous voulez devenir pilote de ligne, il est évident que vous êtes là face à une limite sur laquelle vous n’aurez pas de prise.

En revanche, si vous êtes salariée et que vous rêvez de tout plaquer pour vivre de votre passion et proposer des ateliers de méditation et/ou de yoga pour  enfants et que seules vos peurs et vos croyances vous bloquent, faites taire cette partie de vous qui vous empêche d’y croire complètement. Juste pendant ce moment et dites-lui qu’elle pourra revenir plus tard pour qu’elle vous laisse tranquille 😉

Un peu comme quand vous vous prenez à rêver que vous gagnez au loto et que vous projetez ce que vous ferez avec cet argent.

Une fois que vous avez répondu à cette question, prenez le temps de vous connecter à toutes les sensations que cette idée vous procure.

Les papillons dans le ventre à l’idée de vous lever chaque matin et de préparer vos ateliers.

La sensation de fierté d’avoir réussi à mettre en place ce projet.

Les bénéfices secondaires dans votre vie: plus de temps pour vous, pour votre famille; plus de sérénité au quotidien; le bonheur de vous lever chaque matin pour faire quelque chose qui vous plait

Maintenant que vous commencez à sourire à l’idée de faire ce que vous vraiment envie de faire, vous pourriez tout à fait vous arrêter là.

Il ne resterait plus alors qu’à vous faire accompagner à dépasser vos peurs, à bousculer les croyances qui vous empêchent d’y croire pour pouvoir mettre ce projet en route et vous assurer d’aller au bout.

Parce que oui, ce projet auquel vous venez de donner vie est possible. Vous avez peut-être encore du mal à y croire mais il est à votre portée, croyez moi!

Je ne dis pas que ce sera simple.

Je ne dis pas qu’il n’y aura pas d’obstacle.

Mais ce dont je suis sure, c’est que c’est possible comme d’autres ont réussi avant vous, comme je l’ai fait moi-même d’ailleurs et parce que chaque être humain possède en lui des ressources et un potentiel inestimables. je le constate tous les jours en cabinet.

Comme le dit très justement Tony Robbins, “pour qu’une chose se produise dans le monde, elle doit d’abord se produire dans votre esprit“.

Je vous conseille d’ailleurs son livre Pouvoir Illimité qui est une bible pour moi tant il permet de comprendre les mécanismes de notre cerveau et comment transformer les croyances qui nous limitent et nous empêchent d’avancer.

Car il n’y a que vous qui puissiez vous empêcher d’y parvenir en continuant à croire que ce n’est pas possible.

Pour aller plus loin, je vous proposerai donc prochainement un exercice pour ancrer tout ça et vous permettre d’avancer un peu plus sur votre chemin.

D’ici là, partagez en commentaire quelle est votre voie à vous, et en quoi votre petit juge intérieur vous laisse croire que ce n’est pas (encore) possible 🙂

 

 

Partagez l'article s'il vous a plu :-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 15
    Partages

1 commentaire

Laurence · 13 septembre 2018 à

Merci pour cet article, je me retrouve complètement dans cette difficulté à définir mon projet. Beaucoup de domaines m’intéressent et mon manque de confiance m’empêche de me dire que c’est possible alors je reviens à des choses plus “terre à terre”… Je vais réfléchir en tout cas et essayer de faire l’exercice. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Recevez gratuitement mon guide des 3 erreurs à eviter pour​ une vie pro épanouie